Nous avons résumé pour vous, en cinq règles d’or, la meilleure façon d’aborder la conception d’un jardin pour un nouveau terrain ou pour un réaménagement important d’un jardin existant.

La conception d’un jardin n’est pas facile. Certains jardins sont immédiatement attrayants, tandis que d’autres, bien qu’ils soient bien entretenus, ne vous séduisent pas vraiment. Voici les cinq règles d’or de l’aménagement des jardins que vous pouvez utiliser pour transformer votre propriété en une oasis de verdure.

1 – planifier d’abord, planter ensuite

La première règle d’or de l’aménagement des jardins peut sembler banale, mais elle est souvent ignorée. En effet, un nouveau jardin doit être bien planifié. Que vous ayez devant vous un espace totalement nouveau à aménager ou que vous souhaitiez modifier un ancien jardin bien établi, faites un croquis à l’échelle du terrain. De cette façon, vous aurez toujours une idée de la surface dont vous disposez et vous pourrez modifier, concevoir, écarter et donner libre cours à vos idées sans aucun effort. Mais n’oubliez pas de tenir compte des conditions locales du site lors de la planification et de la sélection des plantes. Il faut avant tout tenir compte des conditions de lumière pour la plantation.

2 – fournir une structure

Même un jardin naturel romantique et envahissant repose sur une structure de base planifiée avec précision. Des arbres, des haies et des parterres de fleurs judicieusement placés traversent le jardin, tout comme des sentiers. Si vous suivez un concept cohérent, le résultat est un aspect agréable à l’œil avec différents niveaux, des espaces de jardin et une relation équilibrée entre les zones plantées et ouvertes. Cela s’applique également aux différentes hauteurs et niveaux d’un jardin. Si vous prévoyez un aménagement de jardin avec des groupes d’arbres et d’arbustes, les petits espaces de jardin peuvent être créés de manière tout à fait harmonieuse. Les groupes d’un nombre impair de plantes sont plus agréables à l’œil que les groupes d’un nombre pair de plantes.

3 – Les allées de jardin sont des éléments de conception

Les allées de jardin ne servent pas seulement à se rendre de A à B dans le jardin. Les sentiers sont des éléments de conception qui doivent être pris en compte dès le début de la conception du jardin. Ils attirent le regard et structurent la zone. Dans les grands jardins, bien sûr, les possibilités de conception sont plus nombreuses que dans les petits. Que ce soit en courbe ou en ligne droite, avec des virages ou même des escaliers, tout est possible ici. Une grande variété de matériaux pour les chemins de jardin est disponible dans le commerce. Votre choix dépend de vos goûts, de votre style de jardin et, surtout, de votre porte-monnaie. La règle d’or est la suivante : plus le chemin est fréquenté, plus il doit être bien pavé. Pour les chemins principaux, nous recommandons donc le pavage ou les dalles. Pour les chemins latéraux et les petits sentiers, le gravier ou les gravillons conviennent parfaitement. Veillez également à ce que le revêtement s’harmonise avec les autres éléments structurels dans et autour de votre jardin.

4 – les zones d’assise doivent être accueillantes

Les zones d’assise doivent toujours être bien intégrées dans le jardin. Le plus tôt vous y penserez, le mieux ce sera. Au milieu de la pelouse ou placés rapidement quelque part après, les bancs, les sièges, les tables, les chaises ou les chaises longues ont souvent l’air un peu perdus et n’invitent pas vraiment à s’attarder. Pour choisir un emplacement, le plus important est de connaître les conditions de lumière dans votre jardin. Aussi banal que cela puisse paraître, n’oubliez pas que la position du soleil change tout au long de la journée. La règle d’or est que l’ombre peut être fournie plus tard, mais que la lumière ne peut être fournie facilement. Sur le côté nord ou est de votre maison, vous êtes assis à l’ombre la plupart du temps, tandis que sur le côté sud et sud-ouest, une protection solaire sous forme d’arbres, de parasols ou autres est essentielle. Un autre point est le sol de la zone d’assise. Il doit être de niveau et offrir une stabilité suffisante pour les tables et les chaises. Les plateformes en bois qui surélèvent un peu la surface d’assise sont particulièrement appréciées. Mais le gravier ou les dalles en pierre naturelle constituent également une bonne base.

5 – Les plantations doivent non seulement être agréables, mais aussi s’adapter à l’emplacement.

Combien de temps et de travail pouvez-vous et voulez-vous investir dans votre jardin ? Si vous souhaitez un jardin durable et nécessitant peu d’entretien, par exemple, il est préférable d’opter pour un jardin de prairie plutôt que pour un jardin de cottage luxuriant, dans lequel les parterres de légumes et d’ornements se disputent l’attention du jardinier tout au long de la saison de jardinage. Le deuxième aspect, non moins important, est à nouveau les conditions de lumière. Combien d’endroits ombragés et combien d’endroits ensoleillés avez-vous ? Cela détermine le choix des plantes. Une fois que vous avez pris votre décision, il est essentiel que vous respectiez les distances de plantation spécifiées. Cela vous évitera d’avoir à déplacer les plantes. En particulier lorsqu’il s’agit d’arbres d’appartement et de grands arbustes, il est important de connaître la hauteur des plantes. Si vous souhaitez avoir l’avis d’un professionnel, nous vous invitons à contacter Jardindecaractère 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *